Migrer son site internet : une affaire de méthode et d’anticipation

Ecrit par:
19-07-2018

Migration de site : comment ça marche ?

Migration de siteLe changement ou la refonte du site internet est un passage incontournable dans la vie d’une marque ou d’une entreprise.

Après avoir longuement travaillé son référencement et sa notoriété, la crainte de perdre son positionnement pèse et fait craindre une perte de popularité ou pire, un désintérêt de l’audience.

Comme nous l’expliquons dans nos pages, une migration est pourtant une opportunité d’optimisation de son site internet.

Réussir la migration de ses contenus et rediriger ses anciennes urls est surtout un problème d’organisation et d’anticipation.

Lister les pages

Ou plutôt listez les urls de vos pages, cartographiez votre site et recensez l’intégralité des pages et donc, des liens vers celles-ci. Cela permet de disposer de l’ensemble des urls à rediriger, et pourrait bien vous réserver quelques surprises : « test sticky footer » oublié, pages de tests indexées…

Cela peut sembler anecdotique, et pourtant on dénombre beaucoup de ces pages dans les résultats des moteurs de recherches, c’est le moment de nettoyer !

Idéalement, dans le cas de grandes quantités de redirections à traiter, regroupez vos contenus par catégories ou typologies. Vous verrez, ça va vous servir.

Les 404 existantes

Erreur 404Vous allez faire en sorte de les éviter, profitez-en pour traiter celles qui sont déjà présentes !

Exportez les pages 404 depuis les outils de Google et ajoutez ces pages à l’ensemble de vos urls préalablement récupérées. Attention cependant aux doublons ! Faites le tri et évitez de rediriger ce qui ne doit pas l’être vers votre nouveau site.

Les pages positionnées

Vous allez rediriger vos liens mais savez-vous quels sont les contenus qui vous apportent du trafic ? Quels sont les pages qui répondent aux questions de vos visiteurs ?

Les outils d’analyse statistique peuvent vous aider à repérer ces éléments importants de votre référencement avant d’effectuer votre migration, prenez le temps de repérer ces contenus !

Il est important d’apporter un soin particulier au traitement de ces redirections lors de votre migration :

  • Redirigez-les vers un contenu éditorial similaire
  • Le contenu de la nouvelle page doit être optimisé
  • Vérifiez le maillage de ces pages et redistribuez leur popularité dans votre site
  • Vérifiez (encore) les éventuels oublis ou erreurs SEO de base

Les règles de redirections

Selon le type de serveur et d’hébergement, les typologies de règles peuvent varier. Apache, Nginx, si vous ne voyez pas comment procéder, plusieurs solutions :

Attention : Les règles de redirections sont des éléments potentiellement complexes, nous déconseillons aux utilisateurs totalement néophytes ce type de configuration.

Rediriger chaque page individuellement ou en « lots »

A noter qu’au-delà des redirections « pages à pages », une autre méthode consiste à créer des règles reprenant une typologie d’urls (également nommée regex).

La méthode « page à page » consiste à systématiquement créer des redirections spécifiques pour chaque page, par exemple :

Page A = redirection 301 = Page A²

Page B = redirection 301 = Page B²

Si votre site comporte peu de pages, cela est tout à fait susceptible de convenir. Mais dans plusieurs cas de figure, cette solution pourrait vite devenir fastidieuse, notamment si vous avez plusieurs milliers de pages à traiter.

On pourra donc utiliser des traitements « par lots ».

Si vous disposez d’un site dont certaines urls de contenus archivés sont construites de la sorte :

« https://www.mondomaine.fr/actualites/janvier/archives-janvier/ »

Il y a fort à parier que vous disposez de plusieurs articles et pages reprenant la chaîne

« /janvier/archives-janvier/ » dans l’url permettant d’y accéder.

Dans ce cas, et si votre nouveau site ne présente pas forcément un contenu à l’identique, vous pouvez rediriger les liens présentant cette chaîne de caractère vers une seule et même page, catégorie, etc.

Cela s’applique également aux urls avec arguments, par exemple :

« https://www.mondomaine.fr/actualites/page?argument=valeur »

Où la chaine récurrente pourrait être « actualites/page?argument=valeur »

La formulation sera ensuite fonction du type de serveur utilisé (nginx ou apache), attention aux erreurs de syntaxe !

Ce ne sont que de brefs exemples, il est possible d’utiliser les regex et plus généralement les règles de redirections dans bien d’autres cas et de manière encore plus fine !

Vérifiez votre futur site

Site Internet Bloquez les modifications des urls vos futures pages ! Peu d’intérêt en effet de créer des redirections vers des pages… absentes ou n’étant plus disponibles sur les mêmes liens. Sont donc à proscrire toutes modifications des urls / slugs1 de votre site en devenir, ou toutes interventions susceptibles de supprimer des contenus sur lesquels vous avez mis en place une règle de redirection.

Il est important, avant d’effectuer une migration de site, de définir des jalons, dont une date à laquelle le site à publier ne doit plus subir de modifications de contenus ou de structure.

Ceci afin d’éviter de rediriger vos pages… vers des pages inexistantes.

 

La migration du site

On entre dans le vif du sujet, que vous utilisiez un CMS maison, Wordpress, Prestashop ou encore Drupal, les mécaniques reprennent toujours un certain nombre de points similaires.

On notera cependant sous Wordpress, par exemple, la présence de plugins conçus pour faciliter l’export de base de données, ou encore pour simplifier la gestion des urls. Ceux-ci peuvent être très pratiques mais ne dispensent pas d’un minimum de compétences sur MySQL et PHPmyadmin. En cas de problème, cela pourrait vous permettre de réparer au plus vite, ou de récupérer des données.

Selon l’architecture du site d’origine et celle du site de destination, il est bien entendu délicat de présenter une liste exhaustive de points, mais plusieurs consignes demeurent relativement récurrentes.

Pour synthétiser :

  • Sauvegardez vos données en intégralité (template, base de données, contenu de l’arborescence FTP, etc.)
  • Mettez en ligne votre nouveau site et vérifiez-le (faites un crawl, vous pourriez avoir des surprises)
  • Redirigez votre domaine vers le nouveau serveur si besoin
  • Revérifiez vos règles de redirections (oui, encore une fois)
  • Mettez en place vos règles de redirections (et vérifiez qu’elles fonctionnent bien)
  • Faite un crawl de vos anciennes pages et liens (tout doit rediriger vers vos nouveaux contenus)
  • Faites attention aux boucles de redirections : c’est comme croiser les flux, ça ne se fait pas ;o)
  • Vérifiez que vos redirections pointent bien en HTTPS

Le suivi des pages

Analytics Site InternetVous pensez pouvoir souffler ? Pas encore ! Si désormais vos anciens liens pointent bien vers vos nouveaux contenus, il est bien possible qu’apparaissent encore quelques impromptus.

La « nouvelle » Google Search Console par exemple, est susceptible de remonter de vieux liens oubliés, issus de versions précédentes de votre site internet. Ceux-ci seront indiqué comme des erreurs 404 mais, ce n’est pas forcément le cas…

Car Google a une mémoire monumentale ! Et se souvient de liens qui ne sont plus présents sur le web, ni indexés dans les résultats de recherches. Dans ce cas, difficile de voir un avantage à des redirections complémentaires.

Quelquefois, il est donc nécessaire de laisser les erreurs 404 mourir d’elles-mêmes, mais prenez tout de même le temps de regarder ce que les outils remontent, juste au cas où.

Le suivi du positionnement

Vous avez migré vers votre nouveau site, et les internautes trouvent facilement les contenus adaptés à leurs demandes.

Vérifiez cependant votre positionnement dans les résultats de recherches. Que ce soit avec la Google Search Console ou toute autre solution disponible, regardez régulièrement les pages positionnées en comparaison aux résultats avant migration.

Votre site, votre arborescence et vos contenus ont changé, votre positionnement va forcément évoluer. Mais une baisse est cependant susceptible d’indiquer un problème : mauvaise répartition du PageRank, erreur de conception du nouveau site, oubli de balisages incohérents, problème de compréhension sémantique ou encore ciblage linguistique mal configuré…

Ce sont autant de points susceptibles d’influer négativement sur votre visibilité naturelle.

Nos conseils

Si vous avez lu cet article, c’est peut-être parce que vous envisagez de migrer votre site, ou que la procédure est déjà lancée.

Dans tous les cas : soyez méthodique ! Pointez les étapes, notez les doutes ou vérifications à faire ou refaire.

Bien entendu, selon la taille de votre site et sa complexité, la charge de travail est fortement variable, mais on ne saurait trop vous conseiller d’effectuer votre migration avec de grandes précautions, afin de transformer cette étape en une opportunité de vous repositionner !

Et bien entendu, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel du référencement, cela pourrait vous faire gagner du temps et faire progresser la visibilité et le positionnement de votre site.

1Slug : désigne les éléments consécutifs d’une url permettant d’identifier une page particulière sur un site, de manière intelligible pour l’internaute. Par exemple pour l’url :

https://www.activis.net/longueur-des-metas-descriptions-de-nouvelles-evolutions

le slug est constitué de longueur-des-metas-descriptions-de-nouvelles-evolutions

A noter que le slug peut être constitué de plusieurs séquences et « sous répertoires » de contenus, par exemple :

https://www.activis.net/[catégorie]/[sujet]/[expertise]

Ecrit par :
Mickael HAMARD
Mickael HAMARD
Consultant SEO