Bert, la plus grosse mise à jour de l’algorithme Google depuis 5 ans

Ecrit par

Après Hummingbird, Panda, Penguin, RankBrain et plus récemment Medic ou encore Florida 2, Google a annoncé le 25 octobre la mise à jour la plus importante de son algorithme depuis 5 ans. Baptisée BERT, pour Bidirectional Encoder Representations from Transformers, cette update transforme profondément la compréhension des requêtes utilisateur par le moteur de recherche.

Une meilleure compréhension des requêtes conversationnelles

On le sait, Google souhaite offrir aux internautes les résultats de recherche les plus pertinents. C’est précisément ce à quoi répond Bert qui permet au moteur de mieux comprendre le sens et le contexte des requêtes longues, conversationnelles et donc plus singulières.

Bert sera d’abord déployé aux USA sur des requêtes en anglais afin de faire progresser l’algorithme, puis dans d’autres pays et d’autres langues au fur et à mesure. Sur les requêtes en anglais, Google nous dévoile les résultats de test démontrant la capacité de Bert à mieux comprendre l’intention derrière la requête :

Différence de résultats Google avec Bert

La mise à jour Bert permet de mieux comprendre la signification d’un mot de la requête par rapport aux autres, et n’analyse plus les mots individuellement en les faisant matcher avec un résultat. Sur l’exemple ci-dessus il est donc capable de comprendre la notion de pénibilité au travail derrière le mot « stand » et affichera donc des résultats sur le sujet – contrairement au premier résultat où il se contente de faire matcher « stand » et « stand-alone ». Il s’agit donc d’un véritable travail de désambiguïsation des requêtes grâce à une meilleure compréhension contextuelle.

Quel impact de Bert sur le SEO ?

On l’a vu, Bert a surtout un impact sur les requêtes longues et exotiques, et donc particulièrement les recherches vocales. Selon Google, cela ne concerne que 10% des requêtes aux USA et donc certainement pas des requêtes à fort volume de recherche.

L’impact sur votre trafic sera donc bien moins inférieur à 10% puisque ce sont des requêtes de longue traîne avec peu de volume qui seront concernées. D’après Google se sont surtout les sites de niche sur des requêtes de niche, qui pourraient bénéficier de l’impact de Bert.

Il n’existe par donc pas de manière d’optimiser son site pour Bert, si ce n’est de continuer à produire du contenu de qualité, formulé de manière naturelle pour être compris par vos lecteurs et répondre le plus précisément possible à leur questionnement !

Ecrit par
Mathilde Lett
Consultante SEO/SEA
Consulter d'autres articles