Une prochaine MAJ de Penguin et l'autoplay Facebook

Publié le 19 septembre 2014

Au programme cette semaine : beaucoup de Google (difficile de faire une revue de blogs sans passer par la case Google) et un peu de Facebook et de Cdiscount.

PenguinCommençons tout d'abord par l'annonce faite par John Mueller (Google Suisse) qui a indiqué lors de son Hangout du 12 septembre une nouvelle qui a de quoi rassurer ou faire trembler la SEOsphère : l'arrivée imminente de la mise à jour de Google Penguin. Conformément à la volonté affichée de Google de pratiquer des mises à jour plus régulières de Penguin ou de Panda afin d'assurer à ses utilisateurs un niveau de qualité toujours au rendez-vous, le filtre devrait être mis à jour en 2014. Penguin, déployé pour la première fois en avril 2012,  a pour vocation de sanctionner les abus de netlinking. La dernière mise à jour du filtre remonte, quant à elle, à presque un an.  Je suivrais (comme bon nombre d'entre vous j'imagine :) ) de près l'arrivée de Google Penguin 3.0. Source : SearchEngineWatch

 

Google is watching youGoogle vient d'acquérir dernièrement un tout nouveau brevet pour le moins surprenant visant à nous présenter des résultats de recherche personnalisés en fonction du programme télé que nous sommes en train de regarder. Comment ça marche ? Le terminal que nous utiliserions pour effectuer ces recherches capterait un signal audio lui permettant d'identifier le programme TV déclencheur de cette intention de recherche. A noter que Google Now sait déjà, aux Etats-Unis, reconnaître certains programmes TV et  fournir en retour des informations via les TVcards. Google poursuit sa volonté d'être au plus près de nos attentes mais n'en devient-il pas trop instrusif ? Source : SEO by the Sea

 

Drone GoogleBelle transition pour cette nouvelle émanant de Google (une fois de plus ;) ) Google veut être au plus près de nos attentes mais aussi de nous ! Et pour cela, il veut venir au secours des 3 milliards d'humains en dehors de la planète Google (comprendre en cela n'ayant pas accès à internet). Pour venir à la rescousse de ces oubliés, Google négocie actuellement avec les autorités américaines une autorisation pour tester des drones solaires qui seraient déployés dans le ciel du Nouveau Mexique dès le mois d'octobre pour une durée de 180 jours. La vocation de ces drones serait double "connecter des zones isolées à Internet" ou "contribuer à surveiller les dégâts environnementaux, comme la déforestation ou le rejet d'hydrocarbures". Google ce héros... ;) Source : Usine Digitale

 

Facebook autoplayEn décembre dernier, Facebook lançait une nouvelle fonctionnalité : l'autoplay à savoir que toutes les vidéos apparaissant dans nos flux d'actualités se lancent automatiquement. Test réussi pour Facebook qui a annoncé que les vidéos avaient atteint par ce biais le cap d’un milliard de vues par jour. Il n'en fallait pas plus à Mark Zuckerberg pour renforcer son offre à destination des créateurs de vidéos et ainsi espérer s'attirer les faveurs des membres de YouTube (YouTube représente aujourd'hui à 4 milliards de vues quotidiennes). Pour adresser cette cible (cette mine d'or) de créateurs de contenus et ne plus se centrer uniquement sur les amateurs, Facebook propose désormais un compteur de vues semblable à celui de YouTube et un système de recommandations et de statistiques avancées devraient voir le jour très prochainement. Bien sûr, la publicité, source de revenus pour les YouTubers, est également à l'étude du côté de Facebook et pourrait être mise en place d'ici la fin de l'année. Source : Usine Digitale

 

CdiscountEnfin, pour terminer, le géant du e-commerce Cdiscount, met les bouchées doubles concernant sa marketplace dans le cadre d'une relation win-win. Ainsi, en s'appuyant sur des commerçants de proximité, le consommateur a désormais la possibilité d'afficher des offres locales (géolocalisation par IP ou par adresse de livraison) et de choisir de retirer son achat en magasin sous deux heures. D'ici 2015, chaque grande ville devrait posséder sa vitrine régionale. Autre service développé par Cdiscount pour séduire consommateurs et commerçants de proximité présents sur la marketplace C le marché, le service de fulfilment; Cdiscount propose aux commerçants de gérer leurs stocks pour prendre en charge la logistique et l'expédition de leurs produits qui peuvent ainsi être livrés dans un des 17 500 points de retrait partenaires de Cdiscount. Le bénéfice pour l'acheteur est qu'il peut bénéficier d'un nombre illimité de livraisons express contre un abonnement de 19 € par an. Cdiscount ou quand un monstre de l'e-commerce apporte une nouvelle corde à son arc en s'appuyant sur un réseau de vendeurs de proximité... Source : JDN    

0
Aucun vote pour le moment

Ajouter un commentaire