Gagnez en visibilité grâce au mobile [Club Activis]

Publié le 8 juillet 2016

Le dernier Club Activis s’est déroulé le 30 juin 2016 en partenariat avec Nartex, agence de développement d’applications mobiles. Au programme : faire le choix entre le site mobile et l’application mobile, concevoir une application qui suscitera l’intérêt des utilisateurs et atteindre vos objectifs de visibilité et d’engagement. 

Sites mobiles et applications mobiles : comment choisir ?

L’intérêt d’un site mobile

Tout d’abord en termes d’usage, il faut noter que le site mobile contribue au développement de votre business en boostant les ventes de vos produits :

  • 72% des internautes ont comparé les prix de produits sur leur smartphone
  • 50% des recherches effectuées depuis un site mobile mènent à un acte d’achat

Source : http://fr.digitalsobe.com/

Mais pour espérer tirer le meilleur profit de votre site mobile, l’expérience utilisateur doit être soignée grâce à un site mobile first. Une mauvaise expérience sur mobile peut vous coûter très cher :

  • 40% se sont dirigés vers le site d’un concurrent après une mauvaise expérience avec un site mobile
  • 57% des individus utilisant l’internet mobile ne recommanderaient pas une entreprise avec un mauvais site mobile

Source : http://fr.digitalsobe.com/

Les applications mobiles en chiffres :

  • 80% du temps passé sur mobile se fait via des applications mobiles
  • 25% des mobinautes utilisent plus de 10 applications par semaine

Globalement, les applications les plus utilisées relèvent d’une fonction pratique pour les mobinautes. Les applications doivent apporter une valeur ajoutée à l’utilisateur.

 

Application mobile OU site mobile, que choisir ?

Si le sujet est très vaste et qu’aucune réponse ne peut être donnée sans analyse préalable, voici une synthèse des avantages et inconvénients des deux solutions:

 
 Les sites mobilesLes applications mobiles

 

 

 

Les avantages

  • Un site mobile est devenu nécessaire pour le référencement naturel (SEO).
  • Pas de téléchargement à effectuer, il suffit d’accéder à la page depuis le navigateur : rapidité d’accès à l’information.
  • Tous les smartphones peuvent accéder à un site mobile.
  • Vitesse et réactivité de l’application : l’information peut être remontée à tout moment aux utilisateurs (notifications push).
  • A l’inverse du site web, les applications mobiles sont conçues pour offrir une expérience utilisateur adaptée aux mobinautes.
  • Aujourd’hui, Google propose de référencer les applications ce qui est un plus pour les entreprises qui en possèdent. 

 

 

Les inconvénients

  • Pas d’interactivité avec les mobinautes, le site mobile ne pourra pas renvoyer d'alertes aux mobinautes quand il n’est pas connecté au site.
  • On est limité à la technologie des sites web qui sont plus limités que les applications. 
  • Il est indispensable de développer une application pour chaque plateforme (IOS, Android, Windows Phone).
  • Ce développement par plateforme multiplie le coût de l’application. 

 

Réussir son application mobile :

Cette partie du Club Activis sur les applications mobiles est présentée par Joël Bohrer, Directeur de Nartex. Une application mobile vise trois grands domaines :

Les applications « grand public » :

L’annonceur propose un service aux particuliers. Il doit veiller à rendre ce service disponible sur smartphone, ce qui lui donne un avantage concurrentiel (Exemples : Soléa pour les horaires de bus ; Tchapp un site d’actualités et VisoRando qui est un guide de randonnées).

Les applications « BtoB » :

L’annonceur passe par un réseau de vendeurs ou de distributeurs pour fournir un outil de configuration afin qu’ils puissent tout de suite proposer la solution adaptée au client final. Plus qu’un simple catalogue PDF, l’application fournit une aide à la prise de décision (Exemples : Huntsman les colles Araldites et résines composites ; Rector pour le choix d’un plancher en béton).

 Les applications « métiers » :

Ce sont des applications destinées à vos équipes comme un outil de travail en mobilité. Il s’agit d’une application connectée au système d’information et fonctionnelle en mode Offline (Exemples : Mainta by Apave, outil de GMAO ; Fugybat, gestion de chantier dans le BTP).

N’en faites pas trop !

Votre application n’est pas une démonstration technique ! Il faut simplifier l’ergonomie, surtout la saisie des données. Donnez un accès le plus rapide possible à l’information, sans écran intermédiaire. Il ne faut surtout pas reproduire toute une application « desktop » sur un mobile, l’usage n’est pas adapté à cela.

Cependant, il est important de préparer vos données. C’est-à-dire, recenser les informations à intégrer dans l’application. Il faut se poser les questions suivantes : Comment peut-on y accéder ? L’utilisateur va-t-il produire du contenu ? Quelles données doivent impérativement être accessibles en mode hors ligne ? …

Avant tout l’ergonomie !

En effet, la taille de l’écran oblige à prioriser les actions possibles. Il est important de respecter les habitudes des utilisateurs, particulièrement selon les plateformes. L’accès doit être rapide et compréhensible, notamment pour le premier lancement de l’application. Dans le cadre d’une application métier, on peut prévoir une phase de formation.

http://www.apave.com/

On développe par itérations courtes : 

Application mobile ApavePoser les fondations : préparer l’ergonomie et ensuite la mise en forme finale. On essaie autant que possible de se focaliser sur certaines fonctionnalités et livrer régulièrement des versions de tests. L’objectif est de pouvoir ajuster le plus vite possible pour une expérience utilisateur réussie. 

Il est important de prévoir des mises à jour régulières avec une nouvelle fonctionnalité à chaque fois pour fidéliser les utilisateurs et améliorer la rétention. Une fois la mise à jour effectuée, il faut programmer la mise à jour suivante. Pour améliorer votre produit, il est utile de demander à vos utilisateurs ce qui peut être ajouté à l’application.

Le but principal est d’améliorer l’application à chaque mise à jour. L’utilisation d’outils de statistique pour mesurer l’usage ou bien les manques de l’application est envisageable. 

 

Donnez de la visibilité à votre application mobile

Une fois l’application publiée, il est temps de mettre tout en œuvre pour que votre application soit visible que ce soit dans les stores ou bien dans les résultats de recherche afin qu’elle soit téléchargée. Jean-Baptiste Martin, Référenceur Senior chez Activis nous explique la démarche à suivre.

Le référencement de votre application dans les stores :

Il existe plusieurs manières de promouvoir son application : de façon naturelle (App Store Optimization) ou payante (App Store Ads).

Le positionnement dans les stores (Google Play / AppStore) est un enjeu primordial pour la promotion de votre application. En effet, le principe est le même que sur les résultats de moteurs de recherche. Les facteurs de ranking dépendent du nombre de téléchargements, nombre de désinstallations, nom de l’application et des contenus rédigés qui y sont associés.

L’ASA (AppStore Ads) sur les stores permet de générer des téléchargements et renforce l’ASO en contribuant à améliorer la visibilité et donc l’engagement. Il se présente comme le pendant du SEA en search marketing. 

Le référencement de votre application sur Google :

Sur Google, l’affichage des applications se base sur les mêmes critères que dans les stores : le nombre de téléchargements, le nombre de désinstallations, le nom de l’application et la qualité des contenus rédigés. Quant au SEA, il génère des téléchargements et améliore le SEO de l’application.

L’App Indexing permet de rendre son application visible directement sur les résultats de recherche de Google grâce au Deep Linking qui consiste à créer des liens profonds vers les contenus des applications qui peuvent être suivis par les utilisateurs et les robots. Cette opération fonctionne avec IOS et Android.

Sur ANDROID :

Pour mettre en place le Deep Linking et permettre le crawl d’une application, il faut la spécification d’"intent filters" dans le fichier « manifest » de l’application pour déclencher l’affichage du contenu de l’application, suite à un clic sur un lien profond. Il est nécessaire d’avoir la validation de l’application et du site officiel sur Google Play et dans la Search Console, d’indiquer l’URL alternative web au lien profond avec l’élément <link> et l’API Google App Indexing. Enfin, il est important de vérifier que Google peut crawler l’application avec l’outil explorer comme Google « test de fichier AP ».

Sur IOS :

La mise en place du Deep Linking sur l’IOS doit d’abord comporter la validation de l’App sur developper.apple.com. Il est essentiel d’activer les domaines associés dans « l’app identifier » et dans le « Xcode project ». Enfin, il est notable de mettre en place les liens universels via un fichier JSON signé automatiquement.

Google Analytics permet de réaliser un suivi du référencement de votre application, de mettre en place des objectifs et des événements grâce à Google Tag Manager, de déterminer les points forts et les axes d’améliorations de l’application pour la rendre plus performante et d’augmenter les conversions.

Comment améliorer le crawl des robots des moteurs de recherche ?

  • Optimiser techniquement l’application pour faciliter l’accès aux robots
  • Générer des URLs de liens profonds optimisés
  • Optimiser le contenu de l’application

Les bénéfices de l’App Indexing :

  • Améliorer le taux de rebond et l’engagement en évitant une authentification pénible 
  • Améliorer les conversions car l’utilisateur se retrouve sur un environnement connu 
  • Faciliter la navigation car l’utilisateur bénéficie d’une interface 100% adaptée à son mobile 
  • Réduire les sorties et augmenter les pages vues (l’utilisateur étant dans un environnement clos) 
  • Offrir une meilleure expérience utilisateur car le temps de chargement réduit par rapport au site web 

Pour conclure le processus pour le référencement d’une application se découpe comme suit :

  1. Faire connaître son application,
  2. Améliorer sa visibilité (stores et résultats de recherche),
  3. Utiliser le Deep Linking,
  4. Améliorer l’engagement des utilisateurs
  5. Et enfin optimiser la notoriété de la marque et de l’application. 

Les pistes d’optimisation de votre application :

  1. Optimisation du référencement dans l’AppStore (ASO)
  • Benchmark des applications concurrentes
  • Optimisation des landing pages de vos sites dédiées au téléchargement de vos applications
  • Comptabilité avec les guidelines SEO pour chaque plateforme (Google Play, iTunes, et Windows Marketplace)
  • Promotion payante pour le téléchargement de vos applications dans les stores
  1. App Indexing
  • Identification des landing pages de vos sites relatives aux contenus de vos applications.
  • Conformité avec les guidelines de Deep Linking de Google
  • Choix de la solution d’App Indexing la plus adaptée (header, sitemap, ou API)
  • Guidelines pour le taggage des applications
  1. Accompagnement sur le levier PPC
  • Identifier les leviers de promotion publicitaire en search et display pour favoriser le téléchargement et l'utilisation de votre application. 
2.727275
Note moyenne : 2.7 (11 votes)

Ajouter un commentaire