Digi-News : Google for kids, Facebook, loi conso e-commerce

Publié le 5 décembre 2014

Un petit tour d'horizon du web qui nous conduit cette semaine à décrypter la mise en place de nouvelles règles et leurs implications directes avec notamment :

  • le volet e-commerce de la loi consommation en vigueur depuis le mois de juin dernier,
  • les nouvelles conditions et politiques d'utilisation de Facebook,
  • Google et son "search for kids"
  • enfin, nous terminerons par un petit focus sur les pages locales My Business dont Google durcit les règles d'utilisation.

Loi-conso-e-commerceLa loi Hamon baptisée loi consommation contient un volet sur le commerce en ligne : globalement que cela a-t-il changé pour le e-marchand et le consommateur ?

  • Allongement du délai de rétraction qui passe de 7 à 14 jours
  • Indication d'une date de livraison est impérative et est fixée à 30 jours maximum
  • En cas de retour d'article, le remboursement doit être effectué sous 14 jours
  • Exit l'ajout automatique d'options payantes (type assurance...) qualifiées de vente forcée par la présence de cases pré-cochées
  • Obligation d'informations détaillées au consommateur pour plus de transparence
  • Ouverture de la distribution des lunettes et lentilles (voir article sur la thématique : Digital & Optique : la prochaine révolution numérique ?)

imgres Ces derniers jours, les notifications de la part de Facebook invitant à prendre connaissance des nouvelles conditions et politiques d'utilisation inondent l'ensemble des utilisateurs mais qui les a réellement lues ? Le Huffington Post  décrypte pour nous ces nouvelles règles qui entreront en vigueur à compter du 1er janvier 2015. Où se situe la nouveauté ? Du côté de la publicité bien sûr ! (business is business) Voici ce qu'il faut vraiment retenir :

  • Ciblage des annonces ne reposant plus uniquement sur vos centres d'intérêt déclarés sur Facebook mais sur les sites extérieurs que vous visitez (retargeting)
  • Amélioration de la pertinence des publicités proposées en déclarant à Facebook celles qui ne vous intéressent pas (amélioration du taux de conversion pour l'annonceur ?)
  • Enregistrement des données de paiements effectués depuis Facebook (même pour les dons et les achats liés aux jeux)
  • Le ciblage des contenus bientôt lié à notre position géographique avec l'affichage possible du menu d'un restaurant à proximité

Ajoutons à cela le fait que le pré-roll de publicités vidéos déjà actif sur desktop va désormais être mis en place sur les terminaux mobiles (web et appli). Si c'est gratuit, vous êtes le produit ;)   

 

Google

Google se soucierait-il de nos chers bambins ? La firme de Mountain View a dévoilé le projet sur laquelle elle travaille activement : proposer un web spécifique à destination des enfants de moins de 13 ans afin de leur présenter des résultats de recherche adaptés via YouTube et Chrome. "Nous nous devons donc de mettre au point des produits distrayants et sécurisés pour les enfants" et aussi davantage de publicités ciblées ?

 

Google My BusinessEnfin, Google toujours, nous avons appris cette semaine l'encadrement plus stricte concernant la création des pages locales My Business :

  • Google n'autorise plus la création de pages dont l'établissement ne reçoit pas de public aux horaires d'ouverture et donc sans adresse physique (pas de boîte postale)
  • Pour le remplissage des informations, indiquer le numéro de téléphone de l'entreprise et non celui d'un call center
  • Renseigner l'adresse exacte et non juste le nom de la ville et pas d'emploi de mot-clé ou d'url dans le champ "adresse"
  • Ne pas créer plusieurs fiches pour un même établissement
  • L'url doit être rigoureusement choisie : pas de pages de landing pages ni de pages sans lien avec l'établissement sélectionné
  • Choisir une catégorie pour décrire votre activité mais nos vos produits

En cas de non-respect de ces règles, votre compte pourrait être suspendu. Google affiche une nouvelle fois sa volonté de valoriser les résultats locaux.      

0
Aucun vote pour le moment

Ajouter un commentaire