Ce que nous retenons du SearchLove 2016

Publié le 28 novembre 2016

Le SearchLove est une conférence annuelle rassemblant les experts du Search à Londres. Comme à notre habitude, nous y avons participé et vous avons concocté un compte-rendu des idées clés.

Les critères de ranking deviennent spécifiques à chaque secteur d’activité

Avec RankBrain, Google est capable de comprendre les liaisons entre mots clés et concepts. Les intentions de l’internaute au moment de sa recherche sont mieux cernées, ainsi il devient pertinent de produire du contenu en fonction de deux questions clés : quel serait le meilleur format (image, texte, infographie, graphique, video) et le contenu le plus pertinent pour répondre à une requête. Google tient compte de cela pour référencer les pages de contenus.

Par exemple, pour optimiser son référencement, un professionnel du monde de la finance aura davantage intérêt à utiliser des contenus synthétiques et informatifs comportant des graphiques plutôt que des textes longs. Un site e-commerce devra quant à lui porter son effort sur l’optimisation des pages d’avis consommateurs ou encore de conseil d’utilisation.

Quand les marques créent du contenu, répondre aux contraintes de Google ne suffit plus. Pour avoir un référencement efficace, il faut créer du contenu qui soit utile à l’utilisateur et qui réponde à ses requêtes, toujours plus précises.

Searchmetrics a annoncé le lancement dans les prochains mois d’un module de mesure de visibilité par secteur d’activité qui aurait pour objectif de guider les créateurs de contenus dans leur travail. 

Le concept des cocons sémantiques 

 

Illustration ci-dessus par Moz

Google devient de plus en plus performant dans sa capacité à traiter les requêtes thématiques. Par exemple, des termes comme tall, height, size ou encore big appartiennent à la catégorie tallness. Ainsi, la manière de réfléchir les contenus change car il ne s’agit plus de suivre et d’optimiser le positionnement d’un mot clé précis mais d’une thématique complète. Nous parlons donc du concept de cocon sémantique autour d’une thématique donnée.

Le Netlinking

Le métier de SEO change : les contenus sont au centre des campagnes de marketing et doivent susciter de l’émotion pour remporter l’adhésion des internautes. Pour atteindre ces objectifs et toucher les gens au plus près, les profils créatifs sont de plus en plus recherchés. Ces derniers seront à même de créer des campagnes à fort potentiel de viralité et donc bénéfiques pour le netlinking d’une marque.

Le SEO technique

D’un point de vue technique, l’analyse de logs est utile à plusieurs égards. Elle permet, dans un premier temps, de prioriser les actions à mener sur un site en identifiant les performances SEO des divers contenus implémentés. L’analyse de logs donne ensuite une idée globale de la santé du site et est en mesure de faire remonter des bugs à corriger.

C’est également un moyen efficace pour compléter les informations données par la Search Console de Google qui s’avèrent souvent incomplètes. Enfin, l’analyse de logs évalue la fraîcheur du contenu présent sur un site afin de savoir si celui-ci est d’actualité et donc pertinent.

9 recommandations sur l’optimisation de la conversion (Conversion Rate Optimization)

  1. Eviter les Call to action (CTA) trop classiques : 

Les phrases vues et revues telles que « Essayez dès maintenant ! » ou « Plus d’informations » ont moins d’impact qu’un titre travaillé visant à accrocher l’attention du lecteur. Des formulations comme « 10 idées marketing sur Facebook simples à mettre en place » ou « Bien organiser son compte PPC en 6 étapes [Guide Gratuit] » sont davantage attrayantes car elles formulent une promesse (que l’article va devoir remplir bien entendu). 

  1. Jouer sur les émotions dans le wording : 

Le temps d’attention d’un internaute est très réduit, il faut savoir capter son regard en quelques secondes. Pour cela, un CTA performant doit jouer sur les émotions et présenter une information qui marquera l’internaute. 

  1. Associer du remarketing aux actions Conversion Rate Optimization :

Le nombre de fois qu’un internaute visionne une publicité augmente les taux de conversions, sans forcément qu’il n’y ai eu de clics. Larry Kim, Fondateur de Wordstream témoigne des résultats de tests que ses équipes ont effectués : à 2 impressions, le taux de conversion est de 1,6% et culmine à 2,2% pour 6 impressions.

  1. Le sentiment d’affinité avec une marque augmente le taux de conversion : 

Dans le secteur du tourisme, un ancien visiteur aura 2,57% de chances de convertir contre 1,60% pour un nouveau visiteur. Dans le secteur du retail, cette probabilité monte à 4,13% pour les anciens visiteurs contre 1,74% pour les nouveaux.

  1. Utiliser le RLSA améliore les performances de conversion : 

La mécanique de RLSA (remarketing Adwords des visiteurs de votre site) triple le taux de clics (CTR), divise le Coût Par Clic (CPC)  par deux et triple le taux de conversion.

  1. Toucher sa cible avec du contenu original : 

A partir des données de navigation Google Analytics, Facebook Insights et Twitter, il est intéressant de créer du contenu en fonction des centres d’intérêts de son audience, qui s’engagera alors davantage.

  1. Utiliser les Videos Ads pour toucher un grand nombre d’internautes : 

Avec un coût par vue qui peut descendre autour de 0,01€, les Videos Ads sont un bon moyen de sensibiliser les internautes à un produit. C’est ici la première étape d’une opération marketing durant laquelle un prospect prend connaissance d’une marque sans pour autant convertir, nous appelons cela le haut du tunnel de conversion.

  1. Ne pas forcément utiliser des pages d’atterrissage dédiées à la conversion :

La mécanique qui consiste à voir une publicité, cliquer dessus, se rendre sur un site pour compléter un formulaire peut être significativement raccourcie. Les leviers SMA proposent notamment d’insérer des formulaires ou des call to action directement dans une annonce pour simplifier la mise en relation entre un prospect et une marque – par exemple les Facebook lead Ads.

  1. Changer ses habitudes & changer son offre : 

Les internautes sont confrontés à de multiples démarchages publicitaires chaque jour, il est donc indispensable pour les marques de se différencier. Celles-ci doivent se mettre dans une posture d’innovation permanente pour proposer des solutions originales et attirer les internautes.

 

Léna Boustany
Directrice de clientèle
1
Note moyenne : 1 (3 votes)

Ajouter un commentaire