Annonceurs : le mobile first est devenu une urgence !

Faites du marketing mobile votre priorité

En 2015 d’après Médiamétrie : « 50,7% des français accèdent à internet depuis leur mobile contre 46,9% depuis un ordinateur. »

En 2015, la FEVAD estime que les achats en ligne effectués depuis un mobile représentaient un montant de 6,4 milliards d’euros. D’après Criteo, 30% des transactions en ligne s’effectuent déjà via Smartphone ou tablette et le mobile devraient représenter (en termes de volume) 45% du e-commerce d’ici à 2020.

Le mobile apparaît aujourd’hui comme le premier device pour accéder à internet et occupe une place croissante au sein du parcours d’achat et de consommation. Il est donc indispensable que les marques fassent évoluer leurs stratégies dans le but d’y ancrer les différents usages mobiles tels que les parcours cross-canal, cross devices qui sont générateurs de conversion.

L’étude menée par Activis en collaboration avec BVA Limelight souligne le fait que 64% des entreprises sondées considèrent le marketing mobile comme un point central de la stratégie digitale.

Cependant, près d’un quart (23%) n’a pas encore adapté ses différents process digitaux aux particularités du mobile. Cela aura nécessairement comme conséquence de les pénaliser au regard de leur visibilité et de leur audience.

42% des décisionnaires justifient ce retard pour le mobile par un ROI difficilement mesurable. Le paradoxe ici étant que malgré son importance dans la stratégie digitale, les entreprises ne mettent pas en place les outils nécessaires à l’évaluation des résultats.

82% des sondés ne considèrent pas l’impact du mobile sur leurs ventes offline et peu d’entreprises communiquent sur la part de ces ventes attribuées au mobile.
Pour beaucoup : « la conversion n’a pas lieu sur mobile ». Il est nécessaire de fortement nuancer ce propos car bien que les consommateurs n’achètent pour l’instant que peu sur mobile, il occupe une place prépondérante au sein du parcours d’achat et de conversion.

La stratégie des marques et des annonceurs se doit donc d’évoluer pour déterminer la part du mobile dans une logique d’attribution au sein d’un parcours cross canal et web to store.
Pour ce faire, plusieurs solutions peuvent être envisagées pour mieux connaître les usages de votre cible : 

  • l’utilisation d’un mail de confirmation à l’achat ; ainsi, si l’utilisateur le consulte depuis son mobile on peut supposer à posteriori que ce terminal est également à inclure dans le tunnel de conversion.
  • ou encore, il est possible de mettre en place des services uniquement disponibles sur mobile : un numéro de téléphone figurant dans les résultats de recherche Google ou encore un système de couponing.

L’idée ici étant d’inciter des actions permettant le « data catching » et de ce fait, favoriser la rétention des données des utilisateurs.

Enfin, dans le but d’éviter l’ultra dépendance à Google et Facebook qui multiplient l’agrégation des contenus (AMP, Instant Articles) mais également d’être dépassées et mêmes ubérisées, les marques se doivent de prendre en compte dès maintenant les problématiques mobile et les intégrer au sein de leurs stratégies marketing.

Philippe Le Meau publie une tribune dans les colonnes du JDN et vous livre les clés pour assurer efficacement votre transformation digitale. Pour retrouver l’intégralité de l’article cliquez ici

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Afin de lutter conter les robots spammeurs, un dernier petit exercice pour compléter votre formulaire.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.