5 points à optimiser rapidement sur votre site web

Publié le 26 juin 2015

Plusieurs erreurs récurrentes sur les sites les empêchent de se positionner efficacement dans les résultats de recherche. Leur correction va permettre d'assainir le site et de lui offrir un important potentiel de référencement.

Alors, pour ne plus faire l’impasse sur l’optimisation SEO de votre site, nous vous proposons aujourd’hui une check list opérationnelle des éléments à vérifier et à corriger au plus vite pour gagner en ranking dès maintenant.

 

1. Comment proposer une structure de contenu SEO friendly ?

Le premier élément à vérifier lors d'un audit technique, c'est le bon respect des règles de base du référencement, à savoir, une structure par page adaptée aux contraintes SEO comprenant :

  • un seul titre H1 par page
  • des sous-titres Hn
  • une balise title, élément capital pour le positionnement des pages du site (veillez à l’optimiser en intégrant des mots-clés importants dès le début)
  • une balise description bien renseignée et bien optimisée.

Le code source devra également faire l’objet d’un examen approfondi afin de permettre un bon parcours par Google bot et ainsi garantir une bonne indexation de l'ensemble des pages du site.

 

2. Comment optimiser votre menu de navigation ?

L'optimisation du menu de navigation est capitale pour garantir un maillage interne efficace. Commencez par vérifier que l'ensemble des pages principales est accessible par votre menu de navigation avec des intitulés optimisés en rapport avec leur contenu.

Il est donc nécessaire de mener un vrai travail de réflexion sur l’arborescence et de reprendre des expressions optimisées.

Disposer d’un menu déroulant sur votre site s’avère être un véritable atout pour inclure l'ensemble des liens. Veillez cependant à proposer un nombre de liens raisonnable (soit moins de 300 liens en tout par page).

 

3. Comment identifier et éliminer la duplication de contenu ?

La duplication de contenu est un problème majeur sur la plupart des sites web. Voici des pistes à explorer pour déterminer les causes de ces erreurs :

  • Votre pagination est mal gérée : Elle va donc générer de nombreuses pages inutiles pour les moteurs de recherche et il sera alors nécessaire d’aiguiller le Google bot à l'aide des balises rel="prev" et rel="next". Si la pagination utilise un paramètre de type ?p=, on pourra facilement le bloquer dans le robots.txt pour éviter que cette configuration n’entraîne une duplication de contenu.
  • Des liens inutiles sont crawlés par Google : On retrouve souvent des pages inutiles (version imprimable, envoyer à un ami, etc.) principalement sur les boutiques en ligne. Il est alors nécessaire de vérifier que ces différents liens ne sont pas suivis par les moteurs. Pour éviter d’encourir ce type de risque, créez des liens en JavaScript sur ce type de page.
  • Le système de filtres dans la navigation génère de nouvelles URL : Si la configuration n’est pas optimale, vous risquez effectivement de générer de nouvelles pages avec les mêmes éléments de contenu. Ces pages ne sont pas pertinentes pour le moteur de recherche et considérées comme de la duplication de contenu. Pour éviter ceci, utilisez par exemple l'ajax pour rafraîchir la page après l'application des différents paramètres de tri.
  • L’absence de redirection : Une erreur classique consiste à ne pas rediriger le site en http:// vers http://www. Dans cette configuration, les moteurs de recherche voient deux sites différents et pourtant identiques. Lors de la création de liens vers le domaine, la notoriété sera également partagée entre les deux versions et votre site sera donc beaucoup moins légitime pour Google.

 

4. Comment détecter les liens brisés et les redirections inutiles ?

Google, comme l’internaute, a en horreur les liens brisés ; il est important de proposer un site au sein duquel la navigation est facilitée aussi bien aux moteurs de recherche qu'à l'utilisateur. Pour cela :

  • Veillez à corriger l'ensemble des liens brisés sur le site
  • Vérifiez s'il n'y a pas d'erreurs dans les urls
    • si les ressources ont changé d'url, il faudra actualiser les liens
    • si celles-ci ne sont plus disponibles, on supprimera simplement les liens présents dans le contenu.
  • Contrôlez et supprimez les redirections inutiles
  • Enfin, épurez votre fichier sitemap.xml qui ne doit disposer que d'url valide sans redirection.

 

5. Comment optimiser le temps de chargement de votre site ?

Le temps de chargement, un critère prépondérant : à l'heure actuelle, les moteurs de recherche tels que Google veulent des sites au chargement rapide afin de pouvoir les crawler plus facilement et plus rapidement. Avec la progression du mobile, il est également important que les sites s'affichent rapidement, les débits étant plus faibles que sur desktop.

Plusieurs éléments permettent d'améliorer ce temps de chargement et seulement quelques modifications vous permettront de réduire très fortement le poids des pages et d'améliorer l'expérience utilisateur de manière significative :

  • La compression Gzip : pour compresser de nombreux éléments tels que les images, le contenu, les fichiers JavaScript, les feuilles de style, etc, vous pourrez réduire le poids de vos pages jusqu'à 70%.
  • La minification des fichiers HTML, CSS et JavaScript : le principe consiste à supprimer tous les éléments superflus comme les espaces et les sauts de lignes qui sont inutiles pour l'interprétation correcte par les robots. Ces espaces et sauts de ligne sont seulement prévus pour faciliter la lecture et la compréhension du code par l'humain.
  • La taille des images : il est nécessaire d'optimiser les images pour le web afin de diminuer leur taille et de garantir une expérience utilisateur optimale.

6. Quid du mobile ?

Nous ne pouvions terminer ce billet sans vous donner des pistes d’optimisation pour votre site mobile ou la version mobile de votre site. Plusieurs critères doivent être respectés pour garantir une bonne performance dans les résultats de recherche :

Optez pour une solution technique adaptée au mobile : responsive design, site mobile dédié ou dynamic serving.
Veillez à proposer à vos mobinautes un temps de chargement très court.
Pensez « mobile first » : la navigation et l’ergonomie devront être adaptées aux mobiles avec une structure de page adéquate, Pas d'éléments bloquant la navigation comme les bannières publicitaires recouvrant l'intégralité de l'écran.
Vérifiez la cohérence des URL : établissez une bonne correspondance entre les URL du site mobile et celles de la version desktop.
Privilégiez le HTML5 : pas de contenu en flash ou bloquant pour les mobiles. 

 A vous de jouer !

Yann Delcroix
Expert SEO
0
Aucun vote pour le moment

Ajouter un commentaire